Notre Conseil Scientifique

Notre Conseil Scientifique

Le Centre MEARY s’est doté d’un conseil scientifique composé d’experts de renommée internationale.
Il se réunit trimestriellement, et a en charge l’évaluation des projets « entrants », un rôle de conseil vis-à-vis des liens avec les start-ups, de communication externe des activités du Centre MEARY.

Dr Isabelle Rivière,

Isabelle Rivière a obtenu son doctorat en biologie cellulaire et moléculaire à l’Université de Paris.  Elle a commencé ses études supérieures à l’Institut Curie à Paris et a terminé sa thèse au Whitehead Institute à Cambridge, MA.  Elle a développé des vecteurs rétroviraux (MFG/SFG) pour l’expression in vivo à long terme de transgènes dans des cellules hématopoïétiques, qui sont largement utilisés dans des études cliniques dans le monde entier. Après un post-doctorat à la NYU, elle rejoint le Memorial Sloan-Kettering Cancer Center en 1999 où elle se concentre sur le développement de nouvelles stratégies pour les thérapies cellulaires et les immunothérapies. Son laboratoire étudie les approches génétiques visant à améliorer/corriger divers types de cellules, notamment les lymphocytes T et les cellules souches, pour le traitement de cancers et de pathologies génétiques hématologiques.  Au cours des 20 dernières années, elle a conçu et mis en œuvre de multiples processus de bioproduction cellulaire pour plusieurs essais cliniques de phase I/II. Son laboratoire est à l’origine de plusieurs essais cliniques basés sur les cellules CAR-T pour le traitement des hémopathies malignes et des tumeurs solides. Elle étudie également les fonctions immunologiques des cellules CAR-T dans les essais cliniques et les modèles animaux. Elle a été membre du conseil d’administration de l’American Society of Gene and Cell Therapy (ASGCT) et de l’Alliance for Regenerative Medicine (ARM). Elle est actuellement membre du conseil consultatif du Centre pour la commercialisation de l’immunothérapie du cancer C3i (Canada) et du centre de recherche en ingénierie pour les technologies de bioproduction de la National Science Foundation. Elle est cofondatrice scientifique de Juno Therapeutics Inc.

Pr Marina Cavazzana,

Pédiatre, professeur d’hématologie depuis 2000, directrice du département de biothérapie de l’hôpital Necker, Université de Paris. Elle est directrice du Centre d’Investigation Clinique en Biothérapies Inserm / Assistance Publique – Hôpitaux de Paris GHU Ouest et travaille avec le laboratoire de recherche « Lymphohématopoïèse humaine » de l’Institut Imagine.
Ses principaux intérêts cliniques et de recherche sont le développement du système immunitaire hématopoïétique, et la thérapie cellulaire et génique pour les maladies héréditaires et acquises du système hématopoïétique. Elle est à l’origine de plusieurs essais cliniques basés sur l’utilisation de cellules souches hématopoïétiques modifiées par des gènes ex vivo pour traiter des patients atteints de maladies héréditaires, dont les résultats cliniques préliminaires sont encourageants.
Ses travaux ont été récompensés par l’American Society of Hematology (Prix de la recherche clinique en thérapie génique en 1999 et Conférence Ernest Beutler en 2017), par l’Académie des Sciences française (Prix spécial de médecine en 2000 et Prix Jean-Pierre Lecocq sur la thérapie génique en 2004). Elle a reçu le prix Irène Joliot Curie 2012 « Femmes scientifiques de l’année » (Académie des sciences et Ministère français de l’éducation et de la recherche).

Pr Philippe Menasché,

Chirurgien cardiaque à l’Hôpital Européen Georges Pompidou (Université de Paris) et co-responsable d’une équipe INSERM dédiée à la thérapie cellulaire des pathologies cardiaques et vasculaires. Le groupe travaille depuis de nombreuses années sur la thérapie cellulaire de l’insuffisance cardiaque en collaboration avec le Pr Larghero et son équipe de l’unité de thérapie cellulaire de l’hôpital Saint-Louis et du Centre MEARY. C’est ainsi qu’ont pu être réalisées les premières greffes de cellules souches de muscle (2000) puis de cellules cardiaques dérivées de cellules souches embryonnaires humaines associées à un biomatériau (2014). En parallèle, grâce aux modèles animaux en place dans le laboratoire, l’équipe travaille sur la caractérisation et la production du sécrétome de cellules cardiaques qui semble reproduire l’effet des cellules sur l’activation de voies endogènes de réparation, dans le but principal de simplifier les problèmes techniques, logistiques et économiques liés à la transplantation des cellules elles-mêmes.

Pr Jean-Philippe Spano,

Chef du service d’oncologie médicale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.
Il dirige également le département des essais cliniques de phase précoce « CLIP² Galilée », dédié aux « patients atteints de cancers rares », en lien avec l’IUC/Université de la Sorbonne.
Il est responsable du Groupe français des cancers rares, CANCERVIH, dédié aux patients séropositifs atteints de cancer, soutenu par l’INCa. Il travaille également à l’INSERM, Unité 1136 (Institut Pierre Louis d’Epidémiologie et de Santé Publique), dédiée à l’épidémiologie et au traitement du VIH, en France, dirigée par Dominique Costagliola.
Président (honoraire) de l’Association des fellows en oncologie (AERIO) en France, qu’il a fondée en 1996, il est également membre de plusieurs sociétés d’oncologie, dont l’Association américaine pour la recherche sur le cancer (AACR), la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO), la Société américaine d’oncologie clinique (ASCO) et la Société internationale d’oncologie gériatrique (SIOG).

Pr Nicolas Boissel,

Médecin hématologue à l’Hôpital Saint-Louis et professeur d’hématologie à l’Université de Paris. Il est responsable de l’Unité d’Hématologie Adolescents et Jeunes Adultes (AJA) qui accueille des jeunes patients âgés de 15 à 25 ans atteints de pathologies hématologiques comme la leucémie aiguë, le lymphome ou l’aplasie médullaire. Il préside le Groupe d’Oncohématologie Adolescents et Jeunes Adultes (Go-AJA) qui réunit l’ensemble des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge globale de ces jeunes patients. Dans le champ de la recherche, il s’intéresse à la caractérisation des leucémies aiguës qui participe à leur meilleure compréhension et stratification pronostique. Sur le plan thérapeutique, il est impliqué dans de nombreux protocoles visant à améliorer le devenir des patients atteints de leucémies aiguës, dans le domaine des thérapeutiques ciblées et de l’immunothérapie, principalement des anticorps bispécifiques et des cellules CAR-T.

Pr André Baruchel,

Après des études de médecine à l’université Paris Descartes, André Baruchel a suivi une formation en hémato-oncologie pédiatrique en tant que boursier à l’hôpital Saint-Louis. Il s’est spécialisé dans le domaine des leucémies pédiatriques, dans les domaines de la recherche fondamentale et de la recherche clinique. Il dirige le groupe français de leucémies lymphoblastiques aiguës (FRALLE). Après la fusion de 2 services d’hématologie pédiatrique à l’Hôpital Robert Debré, il a orienté son intérêt vers le domaine des médicaments innovants et est devenu membre du comité exécutif du consortium ITCC (Innovative Therapies for Children with Cancer). Au cours des dernières années, il s’est particulièrement intéressé au domaine des cellules CAR-T, Robert Debré étant le premier centre autorisé en pédiatrie en France. Il a été membre du Comité international des membres la Société américaine d’hématologie (ASH). Il a également été membre du comité de surveillance de la sécurité des données du groupe d’oncologie pédiatrique pendant 10 ans.

Dr Antoine Monsel,

Anesthésiste-Réanimateur, responsable de l’unité fonctionnelle de Réanimation Chirurgicale Polyvalente à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, il travaille également en tant que chercheur associé au sein de l’unité INSERM UMRS 959 Immunologie – Immunopathologie – Immunothérapie (i3). Ses recherches se centrent sur le développement de thérapies immunomodulatrices dans l’inflammation aiguë pulmonaire. De 2012 à 2014 il travaille comme chercheur associé au sein des unités de Michael Matthay et Jae Woo Lee à San Francisco (UCSF), évaluant l’efficacité des vésicules extracellulaires dérivées de cellules stromales mésenchymateuse dans l’inflammation aiguë pulmonaire. En 2020, il intègre la société Française des vésicules extracellulaires, et coordonne 2 essais cliniques dans le SDRA associé au SARS-CoV-2 : STROMA-CoV-2 et LILIADE-COVID. L’essai STROMA-CoV-2 a utilisé les cellules produites par le Centre MEARY de Thérapie Cellulaire et Génique.

Pr Jean-Michel Molina,

Professeur de maladies infectieuses à l’Université de Paris, et chef du service des maladies infectieuses des hôpitaux Saint-Louis et Lariboisière à Paris, France. Le département des maladies infectieuses s’occupe principalement des soins aux patients immunodéprimés, aux patients infectés par le VIH, aux receveurs de greffes de moelle osseuse et de rein, et aux patients atteints de malignités et de cancers hématologiques. Le principal intérêt de recherche clinique du professeur Molina porte sur l’infection par le VIH, d’abord sur le traitement des infections opportunistes liées au sida, puis sur le traitement de l’infection par le VIH. Il est également membre de l’équipe U944 de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) à l’hôpital Saint-Louis, qui étudie la biologie cellulaire des infections virales. Le professeur Molina est également impliqué dans l’Agence nationale française de recherche sur le sida (ANRS), où il a présidé le groupe d’essais cliniques pendant les 12 dernières années avant de devenir membre du comité stratégique de l’ANRS.

Pr Jean-Hugues Trouvin,

Professeur à la faculté de Pharmacie (Département Produits de santé et Santé publique) de l’Université Paris-Descartes et à la Pharmacie centrale (Département Innovation pharmaceutique) de l’Assistance Publique –Hôpitaux de Paris, il assure de 1987 à 2014, différentes fonctions auprès des autorités de santé Françaises et Européennes, à l’évaluation du médicament et plus particulièrement des médicaments biologiques et issus des biotechnologies. Il a été Directeur de l’évaluation des médicaments et des produits biologiques à l’Agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) de 2001 à 2007. Au niveau européen, il a été le président du groupe de travail Européen « Biologie-Biotechnologie » (BWP). A la création de l’Agence Européenne du médicament, il est nommé représentant Français au Comité des Spécialités Pharmaceutique (CHMP) et au Comité des médicaments de thérapies innovantes (CAT). Il a participé à la mise en place de la réglementation sur les médicaments de thérapie génique, thérapie cellulaire et ingénierie tissulaire (advanced therapy medicinal products –ATMP).

M. Philippe Marchessaux,

Philippe Marchessaux est consultant indépendant. Ses compétences sont la stratégie d’entreprise, l’économie, et la gestion d’actifs. Il a travaillé chez BNP Paribas de 1987 à 2019 où il a exercé de multiples fonctions au sein de la branche Gestion d’Actifs avant de la diriger en 2009 : nommé administrateur directeur général de BNP Paribas Asset Management Holding qu’il dirige jusque fin 2015 et président de BNP Paribas Asset Management jusqu’en 2016 il se consacre ensuite à un projet entrepreneurial au sein du Groupe. Il a exercé́ pour BNP Paribas AM des mandats de président de conseil ou d’administrateur en France comme aux USA, au Royaume-Uni, au Canada et en Europe. Il a présidé́, en outre, la commission des investisseurs institutionnels de Paris Europlace de 2015 à 2019. Diplômé́ de l’école des Hautes Études Commerciales (HEC 1985) et de la Société Française des Analystes Financiers et licencié en philosophie (Paris IV Sorbonne).

M. Jérémie Laurent,

Président de la société ASTRAVEUS, créée en 2016 lors de sa thèse préparée sous la direction du professeur Jérôme Larghero à l’hôpital Saint-Louis, et portant sur l’usage de la microfluidique pour la production des biothérapies. L’équipe d’Astraveus travaille aujourd’hui avec l’équipe du Centre MEARY pour apporter des solutions microfluidiques automatisées de haute performance pour la production des biothérapies.  Jérémie est ingénieur polytechnicien et Ingénieur en génie biomédical diplômé de l’université Paris-Descartes.